Militarisation et invasion coloniale continuelle au Tibet

photo28L'armée chinoise stationnant au Tibet est estimée à 500 000 hommes (pour moins de 6 millions de tibétains !) , organisée en régiments d'infanterie, artillerie, surveillance des frontières, ingénierie, transport (air et terre, radars), force para militaire (appelée: armée locale), et en régiments de " police armée des citoyens ".

De plus en Amdo et au Kham, la Chine a stationné environ 90 têtes nucléaires. Les missiles nucléaires sont placés sur trois sites du plateau tibétain : Delingha, Greater Tsaidam et Lesser Tsaidam.


Le 16/09/88, la Chine décrivait " une manœuvre de défense chimique en haute altitude pour tester un nouvel équipement ". Il apparaît que la Chine a conduit plusieurs essais nucléaires dans différents endroits du Tibet pour déterminer le niveau de radiation des populations vivant sur place.

Il faut noter également le stockage des déchets nucléaires à Heibei, reconnu pour la première fois par la Chine le 19/07/95, à côté du lac Kokonor, le plus vaste et un des plus beau lac du Tibet.

De plus, avec le développement économique de la Chine, des usines se polluantes se développent au Tibet. les Tibétains osent manifester de temps à autre, face aux nouveaux problèmes de santé rencontrer (problèmes pulmonaires, cancers,...), mais sont vite menacés et subissent des représailles

8 symb ausp
  • parasol-bouddhisme

    La précieuse ombrelle

    Chatra ou rinchen dug est signe de dignité royale et protège de tous les maux.

  • symboles-bouddhistes-poissons

    Les deux poissons d'or

    Matsya ou sergyna, insigne du maître indien de l'univers expriment ici la libération spirituelle : il figurent les êtres sauvés de l'océan des souffrances de l'existence terrestre.

  • symbole-bouddhiste-vase

    Le vase ou coupe aux trésors

    Kalasha ou bumpa, contient les joyaux spirituels et peut faire office de récipient lustral, considérée comme le nectar de l'immortalité.

  • symbole-bouddhisme-lotus 2

    La fleur de lotus

    Padma ou péma, symbolise la pureté originelle ; elle est d'ailleurs, sous diverses couleurs et formes un attribut privilégié des bouddhas et bodhisattvas.

  • symbole-bouddhiste-coquillage 2

    La conque blanche

    Sankha ou dundkar, d'autant plus prisée si sa spirale s'enroule à droite, figure la parole qui proclame la gloire des Eveillés et porte parfois le nom de trompette de victoire.

  • symbole-bouddhisme-noeud-eternel 2

    Le noeud sans fin

    Srivasta ou palbe, est témoignage d'amour et d'éternité représentant la vie infinie.

  • symbole-bouddhisme-banniere-victoire

    La grande bannière

    Dhvaja ou gyaltsen, est en fait un drapeau enroulé qui atteste la puissance de l'enseignement bouddhiste ou la Victoire de la Bonne Loi.

  • symbole-bouddhisme-roue-dharma 2

    La roue d'or

    Chakra ou khorlo, est naturellement celle de l'enseignement (dharla) à pratiquer assidûment pour accéder à l'éveil. Elle représente l'unité de toutes choses et demeure le symbole par excellence de la doctrine.